Mairie de Labastide-Marnhac, Grand Cahors, Lot 46

Labastide-Marnhac

Accueil > Tourisme et Patrimoine > Le Patrimoine > Les édifices ou monuments anciens

 

2° - Les édifices ou monuments anciens

Le château

L'église de Labastide

Selon toute vraisemblance, l'église actuelle de Labastide n'est autre que l'ancienne chapelle de l'hôpital construit en 1284 par Guillaumon de Jean.

Son style roman, sa localisation, le blason qui figure gravé dans la pierre au-dessus de son portail d'entrée, la description qui en est faite dans différents actes de l'époque, divers indices qui situent l'hôpital dans son voisinage immédiat, tout conduit à cette nécessaire identification.

Sérieusement endommagée pendant la guerre de 100 ans elle a du être restaurée à la fin du XV° siècle par Olivier ou Héliot de Jean, sans doute à la même époque que le château. Mais les travaux n'étaient certainement pas achevés lorsque François de Jean succéda à son père Héliot en 1503 puisque dans le testament qu'il fit le 16/07/1503 "avant son départ pour la guerre", il crut nécessaire de lui octroyer un don de dix livres pour sa restauration. Il convient de retenir en tous cas que cet édifice, une fois remis en état, fut érigé en annexe de l'église de St Rémy, église "matrice" qui disposait seule du titre curial. Cette situation devait rapidement se modifier puisque dès 1530 Antoine de Cardaillac, étudiant à Paris était en effet qualifié de recteur de la paroisse N. D. de Labastide et de son annexe St Rémy.

S'agissant du bâtiment lui-même, il semble bien, qu'il n'ait pas subi de profondes modifications pendant tout l'ancien régime. Ses dimensions sont demeurées les mêmes malgré l'exiguïté de la petite chapelle par rapport au nombre croissant des fidèles. Il faudra attendre le second empire et l'année 1858 pour qu'un projet d'agrandissement consistant à prolonger la nef au-delà du chur d'une superficie égale à celui-ci, soit mené jusqu'à son terme, à la satisfaction générale et dans le respect scrupuleux du style de l'église.

Les deux églises annexes de St Rémy et de Salgues

On a coutume de les dater du XIIIe siècle. Elles pourraient être plus anciennes si on considère qu'elles sont de style roman et que ce style s'est développé principalement entre la fin du X° siècle et la seconde moitié du XIIe siècle. Le chanoine Albe (médiéviste réputé) dit que "l'arum sancti Remegi" c'est à dire le patronage de St Rémy -pour cette paroisse- est mentionné dans le testament de l'archidiacre Benjamin au X° siècle. Cela pourrait signifier qu'il existait déjà à cette époque un sanctuaire sous cette même invocation.

Cela a été dit plus haut, l'église de St Rémy, qui était l'église principale de la seigneurie des de Jean de Labastide, est devenue au milieu du XVIe siècle l'annexe de l'église de Labastide promue elle-même au rang de paroisse principale.

L'église de Salgues est citée à plusieurs reprises dans des documents du XIIIe siècle. Elle est unie à l'hôpital de dame Hélène (L'Hospitalet) en 1296 par l'évêque de Cahors et elle fait ainsi profiter cet établissement d'une partie de ses recettes fiscales. Elle est également mentionnée, pour un legs, dans un testament de Bernard Audouyn de Pern.

Son patron titulaire est St Pierre es Liens et son patron subsidiaire St Loup (évêque de Sens en 609 sous le règne de Clotaire II roi des Francs).

Elle a été rattachée à Labastide-Marnhac en 1920.

Les deux chapelles qu'elle comporte datent de 1835 et 1847, la voûte de 1850.

La toiture et les façades ont été restaurées en 1995.

 

 

Les différentes églises du village
Eglise de Salgues
Eglise de Saint-Remy
Eglise de Labastide-Marnhac
CONTENU GAUCHE